Franc succès pour la balade nature

Franc succès pour la balade nature


Warning: Illegal string offset 'filter' in /home/users3/e/ezs4420/www/siteweb2018/wp-includes/taxonomy.php on line 1442

Ce 10 avril avait lieu notre « Balade Nature ». Cette balade, organisée avec le PCDN de Nivelles a été animée par David Michelante, guide nature passionné qui a repéré, préparé et commenté le parcours et les lieux traversés.

Encouragés au départ par un café et morceau de gâteau offerts par le comité Gareauchâteau, les participants ont été accueillis à l’arrivée de la promenade par un verre et des agapes offerts par la maison « La Romana » dont nous remercions encore le personnel et la direction. Pour faire connaissance avec la Romana, suivez ce lien

Ci dessous, les photos qu’ont partagées des participants. Merci à eux pour ces clichés qui restituent bien ce que fût cette belle balade découverte.

Les photos originales (haute résolution) de la galerie sont téléchargeables sur ce lien de partage.

David évoque ci-dessous la nature et ses richesses, telles qu’il a pu les montrer aux participants lors de cette balade.

Le pouillot véloce

Le pouillot véloce

Des oiseaux, moins connus, que nous avons entendus et, parfois, vus: le pouillot véloce (chifchaf en anglais, comme son chant facile à repérer), l’accenteur mouchet (le moineau à bec d’insectivore), le rouge-queue noir (en chantant, il  imite le papier qu’on froisse), la fauvette à tête noire (la première de la saison: un chant flûté qui rappelle celui du merle), le pinson des arbres, le troglodyte mignon (le petit à la voix de stentor), … Ils accompagnaient dans leurs vocalises, nos mésanges bleues et charbonnières, nos moineaux,…  Au loin on a aperçu une buse (notre rapace le plus commun avec ses ailes arrondies et sa queue courte).

Le gout tacheté

Le gout tacheté

Des fleurs qui s’épanouissent: ficaires, renoncules, jacinthes des bois, lierre terrestre (avec ses petites fleurs bleues … rien à voir avec le lierre grimpeur), véroniques, myosotis, pensées; le gouet tacheté s’apprête à ouvrir sa spathe pour piéger gentiment les petits moucherons qui le polliniseront;

les saules marceaux mâle et femelles déploient leurs châtons et les prêles des champs sortent de terre pour sporuler à tous vents…

On a vu de nombreux bourdons voler de fleurs en fleurs. Les insectes sont de sortie et les nombreuses espèces d’oiseaux insectivores peuvent maintenant revenir sans craindre la famine. On a aussi rencontré un chrysomèle noir

Le chrysomèle "crache-sang"

Le « crache-sang » (famille des chrysomèles)

qui se baladait d’un air pataud sur le sentier  du Chemin de la procession débroussaillé par les bénévoles du PCDN. Au moment de le prendre  en main il a craché un liquide rougeâtre : il s’agit d’un « crache sang », insecte de la famille des chrysomèles qui se nourrit de gaillet gratteront ( et non pas d’un bousier qui se nourrit de…)

On a appris que Nivelles avait développé, au 16ème siècle l’un des premiers réseaux d’adduction d’eau en « Belgique » (bien avant Bruxelles ou Maline): il alimentait une dizaine de fontaines au centre-ville et était alimenté par les sources Clarisse.

Sur un tronçon de moins de 2 km, 4 moulins à aubes ont broyé blé, kaolin, chiffons, noir animal sur le ri Michaux, actuellement canalisé sous terre (on dit qu’il a été  « voûté »).  Cette eau, surgit de terre au niveau d’une couche d’argile imperméable qui s’est déposée il y a quelques 40 millions d’années, lorsque la mer recouvrait la région parsemée d’archipels. Quelques millions d’années plus tard, la mer a reculé et c’est alors du sable qui s’est déposé dans ce qui devait ressembler à un immense delta où les fleuves charriaient leurs alluvions. Puis la mer s’est définitivement retirée.

Depuis 2 millions d’années, de longues périodes glaciaires alternent avec des épisodes plus chauds qu’on appelle « interglaciaires ». Le dernier interglaciaire a débuté il y a 12.000 ans. Lors des deux dernières périodes glaciaires (glaciations), les vents soufflants d’immenses glaciers recouvrant les contrées septentrionales jusqu’au sud de l’Angleterre, nous ont amenés d’énormes quantités de poussières qui se sont accumulées dans nos régions sur plusieurs mètres (voir dizaines de mètres) de profondeur: ce sont les riches limons qui forment nos terres agricoles, parmi les plus fertiles du monde.

Avec le réchauffement du climat, la forêt à progressivement remplacé la toundra: ce processus s’est terminé il y a 8.000 ans.

MoinePaysan

Moine au champ

Nos ancêtres ont vite découvert la richesse de ces terres: ils les ont activement défrichées et, au moyen âge, les monastères avaient pratiquement terminé le travail, qui a transformé le paysage forestier original en ces plaines agricoles si familières.

Mais aussi… de nombreux dangers qui menacent les quelques reliques de nature traversées : routes, urbanisme intensif, pollution ont détruits et continuent à détruire les milieux naturels et leurs habitants. Les fertiles terres agricoles, dont on aura toujours plus besoin pour nourrir une population croissante, sont rongées année après année au bénéfice de l’extension des zones industrielles et des lotissements.

La commune de Nivelles a mis en place un PCDN (Plan communal de développement de la nature) pour ralentir voir inverser ce processus: mais cela ne se fera pas sans nous. Nous espérons que cette balade aura permis à chacun d’admirer les bouts de nature qui survivent encore derrière chez nous et qu’elle vous incitera à rejoindre les bénévoles, trop peu nombreux, qui contribuent à la sauvegarde de notre milieu de vie naturel.

Share Button